Eoliennes en mer d’Yeux et Noirmoutier : partenaires énergies renouvelables du Vendée Globle

Eoliennes off shore

La société Eoliennes en Mer des Îles d’Yeu et de Noirmoutier, qui prévoie la création d’un parc éolien offshore au large des côtes vendéennes, soutient officiellement le Vendée Globe. Une alliance qui n’est pas du vent ! Le partenariat s’inscrit dans le cadre de la construction du site éolien qui débutera fin 2018, avec une mise en service prévue en 2021. A terme, ce projet permettra de produire une puissance de près de 500MW, soit l’équivalent de la consommation de 700 000 foyers.

Eoliennes off shore
Le projet d’éoliennes offshore entre les îles d’Yeux et Noirmoutier débutera dès 2018

Le Vendée Globe et EMYN utilisent de même la force du vent et des océans

La société Éoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier (EMYN) est le groupement de trois actionnaires (Engie, EDPR et Neoen marine). En tant qu’acteur local des énergies marines renouvelables, le groupe partage avec la SAEM Vendée, organisatrice du Vendée Globe, les vecteurs communs que sont le vent et l’océan, et la recherche de l’innovation.

« Le projet de parc éolien d’EMYN va développer l’économie insulaire, favoriser l’émergence d’une filière industrielle de l’éolien offshore, et améliorer l’autonomie énergétique de notre département »  a conclu Yves Auvinet (Président du Conseil départemental de la Vendée) pour souligner les atouts économiques du projet.

Opérationnel en 2021-2022, le parc éolien offshore déployé entre les Iles d’Yeu et de Noirmoutier devrait produire une puissance de près de 500MW, c’est-à-dire l’équivalent de la consommation de 700 000 foyers ( soit la population de la Vendée), ou de la production d’un demi-réacteur nucléaire.

 

Les skippers du Vendée Globe participent aussi au développement de solutions de production énergétique alternatives

Qu’il s’agisse d’hydrolien, d’éolien, de solaire, de pile à combustible, les skippers sont impliqués dans la recherche d’alternatives renouvelables à l’image du skipper néo-zélandais Conrad Colman qui a installé à bord de son bateau Ocean Racing 100% énergie renouvelable un hydrogénérateur d’Oceanvolt et son système de batteries vertes qui serait 10 fois plus puissant que les systèmes utilisés par la concurrence en terme de débit. Conrad s’équipera aussi de panneaux solaires déployés sur les voiles, une première ! Le navigateur Stéphane Le Diraison porte également le développement des énergies marines renouvelables au cœur de sa vie de marin et d’ingénieur. La force du vent et de l’océan vont être utilisés par les IMOCA pour disputer la course de même que par les éoliennes pour produire de l’énergie.

Sources : iles-yeux-noirmoutier.eoliennes-mer.fr

Eoliennes en mer d’Yeux et Noirmoutier : partenaires énergies renouvelables du Vendée Globle
Notez cet article
MK3 OdeoFlare - Hervé Bré Vaïma
MK3 OdeoFlare

MK3 OdeoFlare – Hervé Bré Vaïma


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies.
Cliquez sur "Accepter" pour poursuivre directement sur le site ou cliquez sur "Plus d’informations" pour consulter les détails.

Mentions légales Politique de confidentialité

Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer